TESS – voix d’or et yogini passionnée

Rencontrez Tess avec nous, partez à la découverte de cette artiste reconvertie maître yogini. Une réunionnaise qui porte fièrement ses origines et aime plus que tout son île aux multiples saveurs.

La rencontre se passe à l’ombre des arbres de la plage de Ti Boucan. L’air est doux. Le lieu paisible et peu fréquenté s’avère être l’endroit idéal pour une discussion en toute intimité. Encore énergisée par le cours de Yoga qu’elle vient de dispenser, Tess se prête avec entrain au jeu de l’interview. La discussion démarre facilement, Tess aime la musique et l’expression artistique depuis toujours. Elle danse, chante, joue de la guitare depuis son plus jeune âge. Enfant, très timide elle n’osait jamais prendre la parole « j’étais très introvertie, au point où je pouvais pleurer si on m’adressait la parole ! » confie t-elle sous quelques éclats de rire. La timidité s’évanouit lorsqu’elle se met à chanter, d’abord dans sa chambre, puis face à la caméra qui filme ses covers pour YouTube et Facebook. Ses vidéos connaissent un succès fou. Si fou, qu’elles vont jusqu’aux oreilles d’un producteur parisien qui la veut absolument dans son équipe ! Après des études de kinésithérapeute à Saint-Pierre, la jeune réunionnaise accepte cette opportunité unique et s’envole à Paris pour donner vie à son premier EP. À 22 ans elle sort 5 titres aux accents électro pop qui signent un univers particulièrement mystique et envoûtant. Le rêve de petite fille s’ancre enfin dans la réalité. Une vie en métropole démarre (posée à Biscarosse, mais la jeune chanteuse est souvent sur Paris pour le boulot), mais très vite Tess évolue et cherche à déployer ses ailes différemment .

Découvrez l’univers musical de TESS ici.

« Je me suis sentie chez moi, c’était comme une évidence »

Au bout de deux ans, l’interprète de Love Gun décide de rentrer à la Réunion. Retrouver ses racines devient vital, surtout quand la vie grisante d’artiste se fait trop étouffante. De retour au péi, la réunionnaise se découvre une passion forte et libératrice pour le yoga. D’abord sur YouTube (la porte de tous les possibles), elle apprend la pratique en toute autonomie, « j’en faisais tous les matins, c’était devenu une vraie routine bien-être ». Comme dopée aux endorphines, libérée par cette pratique ancestrale, Tess veut aller plus loin et s’envole pour l’Inde. Berceau initial de cet art de vivre, elle y apprend le yoga et toute la philosophie qui en découle, pendant toute une année. Très douce et posée, son regard pétillant brille davantage lorsqu’elle évoque ce voyage qui l’a poussée à découvrir son véritable « moi ». « Je sentais qu’il fallait que j’y aille, que je fasse ce voyage seule. Une fois là bas, je me suis sentie chez moi, c’était comme une évidence ». Et quand on lui demande si elle projette d’y retourner, la réponse fuse comme une évidence : oui!

Crédit photo : Francis Courbin

Pourquoi le yoga ? Parce que c’est le seul moyen qu’a trouvé cette grande hyperactive pour se poser en pleine conscience, l’artiste qui bouillonne en elle ne tarit jamais d’idées et comme elle le dit, « Ça peut être vraiment fatiguant ! ». Le yoga est pour elle, le meilleur moyen de calmer son esprit à vif et laisser son corps s’exprimer. Mais avant tout, c’est aussi une philosophie de vie. Tess est végétalienne* et voue une grande admiration au monde qui l’entoure. En véritable enfant des îles, elle aime la nature qui l’entoure, cette beauté grandiose qui l’a vue grandir, elle veut lui rendre hommage à sa façon. « J’ai eu une enfance si heureuse, entourée de l’océan, des montagnes. J’ai grandi avec la nature, je l’aime et j’en suis reconnaissante ».

Amoureuse de l’Inde oui, mais c’est bien sur son île que la toute jeune professeur de yoga souhaite établir son activité. « J’ai commencé mon activité à l’aube du premier confinement 2020. Lorsque nous avons tous été confinés j’ai eu l’idée de proposer des cours en ligne et de lancer des challenges sur Instagram qui ont fédéré énormément de gens. Ce fut une belle surprise ! » Depuis, Tess propose des cours en présentiel dans le nord à Saint-Denis, dans l’Ouest au niveau de la plage du Ti Boucan et même à domicile. Les séances sont à réserver directement avec Tess, au tarif unique** ou par carnet de 10 séances.

Aujourd’hui Tess a 26 ans et se consacre corps et âme à sa nouvelle vocation. Mais elle n’oublie pas la musique pour autant, d’ailleurs on nous souffle discrètement à l’oreille que quelque chose se prépare de ce côté là… En attendant, namaste et merci Tess !

« Être réunionnaise, c’est être une enfant du monde« 

La rédaction : en une phrase, qu’est-ce qui caractérise pour toi le fait d’être réunionnaise ?

Tess :  » pour moi être réunionnaise c’est être avant tout une enfant du monde ».

Et on approuve totalement !

*pratique alimentaire, excluant les produits animaux, aussi bien issus d’animaux morts que d’animaux vivants, et éventuellement les produits dont le procédé de fabrication fait intervenir des produits animaux

**Si vous souhaitez réserver une séance de Yoga avec Tess vous pouvez la joindre via son compte instagram : @tessofficial. Comptez 8€ pour la séance découverte, 15€ la séance habituelle et 100€ la carte de 10 cours.

Crédit photos : Francis Courbin