Sha- créatrice de bijoux corporels

Histoire d’une vie inspirée 

Cette semaine, rencontrez Shahana plus connue sous le nom de Sha. Elle est la créatrice de Jagwa Réunion. Pétillante et débordante de vie, découvrez le portrait de cette jeune femme aux multiples expériences, aussi solaire qu’admirable.

Sha, c’est un personnage. Elle respire la bonté et a ce don peu commun de mettre de suite à l’aise les gens qu’elle côtoie. On la sent très active, le verbe facile et amical, le genre de beauté solaire qu’on a vite fait d’apprécier. D’origine mauricienne, la jeune femme arrive à la Réunion à l’âge de cinq ans avec sa mère. C’est au Port qu’elle grandit, elle s’imprègne petit à petit de la culture réunionnaise, apprend le français, « à ce moment-là, je ne parlais pas un seul mot de français ! C’était difficile au début à l’école, mais j’ai fini par apprendre la langue rapidement » et s’adapte si bien, qu’elle finit par passer un bac Littéraire, obtenu sans difficulté.

Le contact humain avant tout

Avide d’expériences et amoureuse de la vie, Sha est une boule d’énergie qui cherche avant tout le contact humain. Ses premières expériences professionnelles en sont d’ailleurs la preuve, « Durant mes première études, j’ai été animatrice commerciale pour deux marques de luxe beauté à la Réunion. J’allais dans les parfumeries de l’île pour promouvoir ces marques et j’adorais ça, ça me faisait vibrer ! » Cette expérience lui permet de découvrir le monde de la vente et du commerce, mais surtout de mettre en avant sa facilité à s’adapter et à nouer contact avec les gens.

Portrait de Sha’

Des leçons de vie qui font grandir

Elle adore la vente, s’y plait et s’y verrait bien évoluer, mais Sha a un rêve. Artiste dans l’âme depuis toujours, elle murît l’envie d’entrer aux beaux-art et d’entamer une carrière artistique. « Je passe le concours une première fois mais… je ne l’ai pas ». Cette épreuve la fait réfléchir et alors qu’elle s’apprête à changer de voie, l’univers lui tend les bras et lui offre de passer une deuxième session d’admission aux beaux arts. Cette fois c’est dans la poche ! Sauf que… ça ne lui plait pas « C’est la douche froide. J’y passe six mois. Les profs, qui sont des artistes, ont des idées trop arrêtées sur ce que devrait être l’art… Il y avait des préférences entre profs et élèves, on nous le faisait sentir quand on n’était pas appréciés. J’en ai eu marre ». Cette mésaventure la pousse cette fois, et pour de bon, vers d’autres horizons. Celui de la Bretagne, où à 21 ans à peine, elle décide de lancer son propre business. Toujours à la recherche de ce contact humain qui la fait vibrer, elle lance une affaire de tatouage éphémère au henné. De quoi lier sa fibre artistique à son côté commercial et sociable. Le business tourne mais au bout de neuf mois d’activité, elle doit rentrer à la Réunion pour raisons personnelles… 

Un aboutissement : Jagwa Réunion 

Tant pis, elle se relève et c’est sur l’île que germe en elle l’idée de Jagwa Réunion. Le lien avec sa première affaire est très présent puisqu’elle propose là aussi du tatouage éphémère. La vraie différence, c’est l’encre utilisée. Sha met en avant le jagua, l’encre d’un fruit à coque dont les amérindiens se servaient pour leurs tatouages cérémonieux. Cette fois, elle est posée et compte bien mener jusqu’au bout ce projet. Jagwa Réunion, c’est avant tout une histoire de rencontres. Lorsqu’elle travaille, la jeune artiste aime discuter, créer un lien avec sa clientèle. Il lui faut ce contact pour pouvoir créer le tatouage unique et propre à chacune. Le rendu est magnifique, manchette, underboobs, dans le dos ou sur les mains, on peut se faire tatouer à peu près partout sur demande. Le style ? Ethnique, un brin mystique et surtout ultra-frais et féminin. Il ne fait aucun doute, que la prochaine très grande tendance à venir à la Réunion, sera le bijou corporel au Jagua… Et c’est tout ce qu’on souhaite à cette artiste talentueuse et inspirée.

Retrouvez Sha sur les réseaux sociaux sous le pseudonyme : @jagwareunion (devis et prix sur demande)

Réunionnaise de coeur, peux-tu nous dire ce que t’a apporté de grandir à la Réunion ? 

« La Réunion m’a beaucoup apporté. Franchement, je suis extrêmement reconnaissante et heureuse d’avoir pu grandir ici. D’avoir pu faire des études, d’avoir pu apprendre autant, d’avoir été entourée de cette culture riche et métissée qui a nourri mon âme d’artiste ! »