Cheveux texturés : des conseils pros pour un retour au naturel réussi

Depuis quelques années, la tendance est au naturel et pour beaucoup de réunionnaises, fini le fer à lisser et bonjour les produits spécialisés. Cependant, pas facile de s’y retrouver ! Entre le jargon, les composants chimiques à traquer et les différents types de cheveu, on a vite fait de regretter son vieil ami lisseur aux résultats si constants.  Pour nous aider à garder le cap dans ce dédale texturé, deux expertes nous donne une feuille de route et une philosophie facile à suivre !

Texturé.es et Nappy !  

Vous avez peut-être entendu parler du mouvement « Nappy », cette tendance beauté qui consiste à être fièr.e de ses origines et de son identité ; à être « Natural » et « Happy » (heureux.se au naturel) : « Nappy » ! Reunionnaises.com a compilé les conseils de deux coiffeuses-entrepreneuses spécialisées dans les chevelures texturées pour que votre retour au naturel soit nappy.

Tania Thelise est une coiffeuse experte pour Ma Coiffeuse Afro, une application mobile qui permet de trouver une coiffeuse spécialisée afro proche de chez soi. Bien qu’il n’y ait pas encore de salons-partenaires à la Réunion, cela ne saurait tarder et Reunionnaises.com ne manquera pas de vous le faire savoir. Morgane quant à elle est une coiffeuse végétale passionée et vous accueille dans son salon Des Fleurs dans mes Cheveux à Saint-Pierre.

Miroir, mon beau miroir, dis-moi quel est mon type de cheveux ?

Les cheveux dits « texturés » que l’on retrouve chez beaucoup de réunionnaises se classifient en plusieurs catégories. Selon la classification établie par le coiffeur de stars américain André Walker, les cheveux se catégorisent en quatre types : 1 = cheveux lisses, 2 = cheveux ondulés, 3 = cheveux bouclés et frisés et = cheveux crépus. Les sous-types(a à c) déterminent l’épaisseur du cheveu, soit du plus fin à au plus épais. Si cela n’était pas déjà assez complexe, il faut noter qu’une crinière peut abriter plusieurs de ces types.

Les différentes combinaison étant nombreuses ainsi que les besoins de chaque toison, il n’y a pas de recette magique universel. « Il faut trouver les bons produits qui peuvent s’adapter aux besoins des diffèrents types de cheveu que l’on a. On peut mélanger différents masques et après-shampoing pour satisfaire au mieux nos types de cheveux ! » nous explique Tania. Bon à savoir « le conditionner ou le masque peuvent s’utiliser sans rinçage ou alors en semi-rinçage. Comme ça on garde une hydratation naturelle et optimale. » ajoute-t-elle. Effectivement, il est recommandé pour les chevelure texturées – qui ont tendance à « boire » beaucoup de produits – de rincer masque ou après-shampoing au niveau du crane pour éviter les dépôts de résidu mais d’en garder sur les longueurs et les pointes pour une hydratation du cheveu prolongée. Pour sa part, Morgane rappelle qu’il est possible de se faire diagnostiquer et conseiller par des experts. Elle rapelle également que les bonnes gammes de produits sont semblables à une bonne composition, « plus c’est simple plus c’est efficace! »

Un maître mot : l’hydratation !

S’il n’y a pas de formule magique, il y a tout de même un conseil de base applicable a tout type de cheveux textures : l’hydratation. Notre coiffeuse afro préconise un masque obligatoire à faire à chaque shampoing ! Elle souligne que l’hydratation après le shampoing doit devenir un réflexe, que ce soit un après-shampoing, masque, crème ou lait coiffant. « Tout ce qui est à base d’eau c’est la priorité des cheveux texturés. C’est très important. » Attention aux huiles, qui contrairement aux idées reçues ne sont pas en première lignes de soin. Bien qu’elles nourrissent le cheveu en profondeur, elle ne l’hydrate pas (pas d’apport d’eau) et peuvent même limiter l’absorption de l’eau ce qui peux mener à un asséchement.

« Tout ce qui est à base d’eau c’est la priorité des cheveux texturés. C’est très important. »

Retour au naturel : lisseur à la poubelle ?

Pour repasser au naturel et dire adieu au lisseur, Tania de Ma Coiffeuse Afro explique qu’il s’agit de trouver les bons produits pour retrouver ses boucles (lait coiffant/ gelée coiffante/ mousse), et surtout le bon procédé. Concernant la routine de mise en boucle, le secret déjà bien connu parmi les principales intéressées et d’appliquer ses produits sur cheveux mouillés. Ensuite, la clé pour une définition et une tenue longue durée est d’appliquer chaque produit progressivement et en plusieurs étapes pour bien répartir le produit sur toute l’épaisseur de la chevelure. L’expérimentation et la patience seront vos meilleurs amis : « Il faut du temps, et il faut trouver la coiffure ou la coupe « entre-deux » qui remettra en valeur ses cheveux ! »

Notre fleur péi quant à elle, nous rappelle l’importance de ne pas s’enfermer dans des dogmes capillaires. Si elle préconise une « petite bulle de confort » pendant la transition en évitant de malmener les cheveux a la chaleur du lisseur, elle insiste en revanche : « les plaisirs ponctuels et les changements sont toujours positifs, on peut tout à fait se lisser les cheveux pour de belles occasions ! »

A noter cependant que le cheveu a une mémoire de forme : « plus on le lisse moins la boucle se forme spontanément. Le lisseur trop et mal utilisé abime également la fibre capillaire. » Alors comme toute chose, l’utilisation informée et la modération sont de mise.

Des racines fortes pour une transition réussie

Nos deux expertes s’accordent sur l’importance de choyer ses racines. Morgane nous donne un conseil facilement applicable: « des massages réguliers du cuir chevelu avec différentes huiles . » car un cuir chevelu en bonne santé abrite des bulbes sain d’où naissent des cheveux forts et brillants nous affirme-t-elle. Tania pousse le raisonnement un peu plus en profondeur en soulignant l’importance de notre alimentation pour des cheveux sains et forts. Ma Coiffeuse Afro propose une marque de complément alimentaire spécialement pensée pour couvrir les besoins des têtes texturées. « L’usage des compléments inHair Care va booster la pousse des cheveux texturés,
100% vegan et sans gluten. Ils apportent énormément de vitamines B5 /B6 / B8 importantes pour le corps. Ces nutriments apportent une pousse du cheveu beaucoup plus importante.
»

Le mot de la fin qui fait du bien!

Il est clair qu’en faisant quelques recherches sur le retour au naturel, vous trouverez toutes sortes de produits à utiliser ou à proscrire, de méthodes approuvées ou à éviter. De quoi s’y perdre et se décourager. Alors à Réunionnaises, nous avons préféré l’approche plus fraîche et sensée de Tania et Morgane : faire son marché en toute simplicité  !  

Pour Morgane du salon Des Fleurs dans mes Cheveux, le retour au naturel c’est avant tout « retourner à l’essentiel, a soi, dans son unicité. » Pour elle, il est nécessaire « d’apprendre à s’écouter ». « Nous avons toutes ces réponses, il suffit de simplifier, de se faire confiance, d’apprendre et d’essayer avec patience. »

« Tout ceci ne se cache pas dans un produit miracle mais dans l’attention a soi, la compréhension, l’apprentissage et la patience. »

Il convient également de s’affranchir des diktats, de s’accepter et de se contenter de ce que l’on a, de ce que l’on est. « Je crois qu’il faut oublier la perfection, en savourant notre nature et ses toutes petites et parfaites imperfections. Plus simplement, les cheveux doivent êtres sains et les méthodes de coiffage et de mise en forme adaptées, en passant par les coiffures protectrices. Il y aura toujours des bons jours et des jours qui nous permettront de nous renouveler, de tester d’autres choses ou de ne rien faire. »

Simplicité, acceptation de soi et légèreté, voilà qui boucle bien la boucle!

À noter: Des Fleurs dans mes Cheveux propose également des colorations végétales pour un retour au naturel complet. Pour en savoir plus sur cette méthode de coloration et la gamme Couleurs Gaïa:

La Coloration Végétale – Des Fleurs Dans Mes Cheveux Qu’est ce que la coloration végétale | Couleurs Gaïa (couleursgaia.com)